Le confinement imposé pour maitriser la propagation du coronavirus inquiète le milieu des affaires, en particulier celui l’immobilier. Beaucoup hésitent à se lancer dans l’achat d’un bien et de ce fait, à contracter un prêt. L’avenir n’est pas du tout certain. C’est pourquoi, les professionnels du secteur donnent quelques conseils à ceux qui ont un prêt immobilier en cours ou projettent d’acheter un bien.

Effectuer une demande de report de remboursement

L’obligation de rallonger le délai de la condition suspensive pour obtenir un prêt est de rigueur. Ce délai d’une durée minimale d’un mois peut aller jusqu’à 60 jours. Cette condition devrait figurer sur le compromis de vente dans le cas d’un achat de logement par le biais d’un crédit immobilier. En cas de baisse de revenus à cause du coronavirus, chômage partiel oblige, il est possible de recourir à une pause dans le paiement des mensualités, après 24 mois de remboursement. Mais avec la situation actuelle, ce report peut concerner jusqu’à 12 mensualités.  Il n’y a rien à craindre car cette disposition est prévue dans les conditions générales du contrat de prêt. Cependant, il faut tenir compte d’un délai, et en faire la demande auprès de son banquier. Toutefois, vous êtes prévenu, le report de mensualité entraîne des intérêts supplémentaires. A titre d’exemple, un prêt de 200 000 euros s’étalant sur 20 ans, avec un remboursement de 965 euros par mois, engendrerait un surplus de 1 000 euros avec un report de 3 mois.

Une autre alternative, jugée plus sage, est de remettre le projet d’achat d’immobilier ou de rénovation à plus tard et, par conséquent, de s’abstenir de faire une demande de prêt bancaire. D’autre part, les agences de courtage, en ce moment, traitent les dossiers en cours concernant les demandes de prêt immobilier déposées avant le confinement, vu que les français ne comptent pas demander de crédit pour le moment. Il en est de même pour les banques. La plupart d’entre elles n’acceptent plus de nouvelles demandes de crédit, mais s’occupent des nombreux dossiers déposés en début d’année.

Patienter jusqu’à la fin du confinement

En réponse à d’autres questions, les professionnels du secteur immobilier émettent quelques suggestions. Si vous aviez engagé une procédure de négociation ou de recherche de crédit immobilier avec un courtier physique qui a fermé, inutile de perdre de temps, il faut se tourner vers un courtier immobilier en ligne. Vous avez tout le temps d’en chercher un avec le confinement ! Comme il n’y a pas de contrat d’engagement avec les courtiers, aucun problème pour passer à un courtier en ligne encore en activité.

Si vous tenez à acheter un immobilier durant l’épidémie de coronavirus, il faut savoir que les taux d’intérêt de ces deux dernières années étant bas, il est envisageable que la banque centrale européenne maintienne des taux directeurs assez bas, pour permettre une relance économique à la sortie du confinement. Néanmoins, cette hypothèse peut se discuter, car avec l’état actuel des choses, l’impact sur les taux de crédit dépendra surtout de la durée du confinement. Ensuite, il y aura les véritables mesures que va prendre la première instance financière européenne. Dans ce cas, il est conseillé de mettre à profit le temps que vous passez chez vous pour préparer un dossier solide et consolider votre épargne. Dans la foulée, et pour vous entraîner, vous pouvez faire une estimation de vos capacités d’emprunt en ligne gratuitement, avec les simulateurs de crédit des établissements financiers divers.

Le prêt immobilier remis en question par la pandémie du Covid-19