L’immobilier belge se porte toujours aussi bien, d’autant plus s’agissant du marché des appartements qui a connu une hausse de plus de 30% par rapport à l’année 2010. Néanmoins, la santé du marché évolue différemment de région en région. Si la Flandre a connu d’importantes fluctuations, le marché bruxellois et wallon ont été beaucoup plus stables. Détails !

La Flandre, victime de la crise depuis 2015

Avec la réforme du bonus logement en 2015, la vente d’appartement dans la région flamande a énormément chuté. Certes le marché a semblé retrouver des couleurs depuis 2016 mais il faut reconnaitre qu’il reste toujours en difficulté. Les transactions n’ont jamais pu repasser la barre des 20000 ventes des années précédentes. Les 28000 nouveaux logements construits en 2018 ont du mal à trouver preneur. Les conséquences de la crise se font ressentir jusqu’à présent et la Flandre est encore loin de voir le bout du tunnel.

UN choix plus tranché pour les appartements en Wallonie

La région wallonne a enregistré les meilleures performances avec une hausse de 15% entre 2018 et l’année d’avant. Le marché des appartements en Wallonie est dans une excellente dynamique depuis 2010. La région doit principalement ce succès à la baisse de la construction de maison individuelle et à la hausse des demandes de logement en centre-ville. Les jeunes acquéreurs préfèrent surtout se tourner vers des logements plus pratiques mais surtout plus abordables.

Une hausse surprenante des ventes à Bruxelles

Malgré une hausse conséquente du prix de l’immobilier dans la capitale bruxelloise, la vente d’appartements a continué à augmenter. Plusieurs raisons expliquent ce paradoxe. D’une part, l’investissement immobilier continue d’être l’investissement le plus sûr et le plus rentable. Avec des prix en constante augmentation, la plus-value réalisée est toujours aussi juteuse.  D’autre part, les taux hypothécaires actuels encouragent davantage l’acquisition immobilière. Avec un taux plancher record enregistré en 2016, il ne faut pas s’étonner de l’explosion du marché de l’immobilier. La décision de la banque européenne d’augmenter horizon 2020 le taux directeur devrait toutefois freiner cet enthousiasme.

Si les résultats diffèrent d’une région à une autre, on observe également des distorsions entre les communes. Si à Bruxelles les ventes d’appartement ont augmenté de 30% à  Berchem Saint-Agathe, les communes de Saint-Josse et de Koekelberg ont, quant à elles, enregistré une récession de plus de 20%!

Belgique : le marché des appartements en pleine santé