Dans le classement des villes les plus chères au monde pour investir dans l’immobilier, San Fransisco, New York et Hong Kong tiennent les 3 premières places. En Europe, les quatre premières places sont tenues par Paris, Londres, Copenhague et Moscou. La capitale européenne, elle, se trouve juste après, à la 5ème place.

Une hausse moyenne de 2,5% du coût de la construction en Belgique

Par rapport à l’année 2018, le coût des nouvelles constructions en Belgique a connu une hausse moyenne de 2,5% en 2019. C’est en fait le prix de l’immobilier en général qui accuse une augmentation générale, et ce sur tout le territoire national. Outre les taux d’intérêt qui repartent à la hausse, ce sont surtout les nouvelles exigences en matière de construction qui génèrent de nouvelles dépenses. Rendement énergétique, respect de la biodiversité, gestion efficace de l’eau, ces nouvelles exigences impliquent le recours à des matériaux plus innovants et plus chers, avec un impact certain sur le coût de construction.

Asie, le continent le moins cher en termes de construction immobilière

Le rapport International Construction Costs établit annuellement un classement mondial par rapport à l’évolution des coûts de construction dans de plusieurs villes du monde d’année en année. En 2019, l’étude s’est intéressée sur 100 villes. Si la palme des villes les plus chères au monde pour construire est tenue par des métropoles européennes et américaines, les villes les moins chères se trouvent pratiquement toutes en Asie. Néanmoins, on retrouve également des villes européennes qui restent modérées, au Portugal, en Hongrie ou encore en Russie, hors Moscou bien évidemment.